Etats généraux de la bioéthique : l’association PMAnonyme auditionnée



Dans le cadre des états généraux de la bioéthique, l’Académie nationale de médecine a été mandatée par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour rédiger un rapport sur la procréation médicalement assistée. Sans attendre le lancement officiel de ces états généraux, l’Académie a auditionné le 19 décembre l’association PMAnonyme. Le professeur émérite Jean-Noël Fiessinger et l’ancienne sénatrice Marie-Thérèse Hermange ont écouté les demandes de l’association qui souhaite « plus de transparence » pour « permettre un accès aux origines des personnes nées par un don de sperme ». PMAnonyme recommande pour cela une modification de la législation sur le modèle d’autres pays européens qui ont abandonné l’anonymat du don de gamètes. Sans cette évolution, elle estime que les juridictions européennes pourraient condamner la France[1] ou que des techniques comme les tests ADN pourraient imposer un changement. Elle dit avoir « bon espoir d’être entendue » par les décideurs publics.

 

Pour aller plus loin : Audrey Kermalvezen soulève les paradoxes du don de gamètes

 

[1] Anonymat du don de gamètes: la CEDH condamnera-t-elle la France ?


Sources: 

PMAnonyme (21/12/2017)