En France, 1 enfant sur 32 naît par PMA


Alors que Marlène Schiappa vient d’annoncer que le gouvernement souhaitait ouvrir la « PMA  pour toutes » à l’occasion de la révision des lois de bioéthiques en 2018, l’AFP livre les derniers chiffres de l’Agence de Biomédecine sur la PMA en France :

 

En 2015, 145 255 tentatives de PMA ont été réalisées, soit près de 1500 essais de plus qu’en 2014. Près de 25 000[1] enfants sont nés d’une PMA cette même année, soit 1 enfant sur 32 ou encore 3,1% des naissances. 97% de ces enfants ont reçu le patrimoine génétique de leurs parents. Un chiffre qui risque de chuter fortement avec la « PMA pour toutes »[2].

 

Cette activité coûte au bas mot 200 millions d’euros par an[3]. Outre les questions éthiques essentielles qui se posent, celle concernant les conditions de financement de la « PMA pour toutes » n'a pas, à ce jour, obtenue de réponse.

 

Par ailleurs, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes a déclaré qu’ouvrir la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes allait de soi après l’avis favorable du CCNE. C’est oublier que cet avis n’était pas soutenu de manière unanime par les membres du CCNE, dont plus d’un quart s’est déclaré défavorable (cf. Avis du CCNE sur la PMA : onze dissidents favorables au statu quo). C’est encore ignorer les débats qui devront précéder la révision des lois de bioéthique.

 

 

[1] 24 839 en 2015 vs 25 208 en 2014

[3] « L’ensemble des actes facturables réalisés par les médecins de ville et les centres clinico-biologiques et des coûts additionnels couverts par une enveloppe « mission d’intérêt général » a été évalué, pour 2010, à un montant compris entre 175 et 206 millions d’euros, auxquels il convient d’ajouter des coûts non facturables liés notamment aux réunions pluridisciplinaires des centres d’AMP et à l’information des couples » ABM, juillet 2017