En Belgique, les Frères de la Charité pro-euthanasie démis de leurs fonctions



En Belgique, les Frères de la Charité qui pratiquaient des euthanasies n’auront plus pour responsables les Frères Luc Lemmens et Veron Raes, jugés « désobéissants » par leur supérieur René Stockman. Ces derniers l’ont appris il y a une semaine.

 

Dans ce pays, les Frères de la Charité gèrent douze centres psychiatriques et comptent 13.000 salariés dans des institutions de soins et dans l'enseignement. En mars 2018, ceux-ci avaient approuvé un texte ouvrant l’euthanasie aux personnes qui ne sont pas en phase terminale, déclenchant un conflit avec leur hiérarchie à Rome. Les deux Frères responsables ne seront finalement pas reconduits dans leurs fonctions. Ils sont par ailleurs accusés « d'avoir détourné un million d'euros de la confrérie pour créer une fondation privée ».

 

Voir aussi :

Euthanasie : les supérieurs des communautés catholiques belges se défendent

Euthanasie : Le Vatican offre une "chance ultime" à l'Organisation des Frères de la Charité de Belgique

Euthanasie : Les frères de la Charité en Belgique passent outre les recommandations de Rome

Belgique : Le Vatican rappelle à l’ordre des religieux permettant l’euthanasie


Sources: 

La Libre, Belga (03/10/2018)