Elon Musk présente le premier dispositif d'interface cerveau-machine



« Au bout du compte, nous parviendrons à une symbiose entre le cerveau et l’intelligence artificielle. » C’est à travers ces mots qu’Elon Musk a présenté ce mardi 16 juillet l’état des recherches de son entreprise Neuralink, chargée de développer une interface reliant le cerveau à des machines (cf Connecter les cerveaux aux ordinateurs, nouveau projet d’Elon Musk). Elon Musk a détaillé le fonctionnement de son prototype d’interface se branchant directement sur le cerveau. Selon lui, sa société, financée à hauteur de 100 millions de dollars, devrait pouvoir réaliser des tests sur des humains d’ici à la fin de l’année 2020.

 

Ces interfaces ont de nombreuses applications potentielles, notamment pour les personnes en situation de handicap et pour le traitement des maladies neurologiques. Mais l’objectif à long terme dépasse le cadre thérapeutique : « rendre les implants si sûrs, fiables et simples qu'ils pourraient entrer dans le champ de la chirurgie élective (de confort) pour des individus qui rêvent de doter leur cerveau d'une puissance informatique. » Il insiste également sur la nécessité de réaliser dans les années qui viennent une union entre le cerveau et les ordinateurs, car l’intelligence artificielle « fait courir le risque aux humains de n'être un jour plus que des "chats domestiques" ». 

 

Pour l’instant, les dispositifs sont loin d’être aboutis. Les premiers tests ont été réalisés uniquement sur des rats et le boîtier présenté ne dispose pas encore de toutes les fonctionnalités prévues. Si l’implant devrait être « discret et indolore, permettant au cerveau de communiquer directement avec des machines ou des interfaces numériques », il n’est pas encore capable de transmettre des données sans fil, mais utilise un connecteur USB. Des questions se posent également sur la durabilité des câbles utilisés par Neuralink une fois ces derniers implantés dans le cerveau, et sur la difficulté de l’opération.  

 

Pour aller plus loin :

 


Sources: 

Le Monde (17/07/2019) - Elon Musk et Neuralink présentent leur prototype d’implants cérébraux pour aider à communiquer avec des machines

Science et Avenir (17/07/2019) - Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk