Elle accouche dans le coma et se réveille quelques mois plus tard



Enceinte de vingt-cinq semaines, Amelia Bannan, policière argentine, a été victime début novembre d’un accident de voiture, cause d’un traumatisme crânien. Dans le coma depuis cet accident, elle a accouché à 34 semaines (fin décembre) d’un petit garçon, Santino. Le 7 avril dernier, la jeune femme s’est réveillée et a prononcé ses premiers mots. « La puissance émotionnelle de son entourage couplée aux soins médicaux ont créé les conditions de ce que certains veulent appeler un ‘miracle’ ».

 

Le Docteur Steven Laureys, spécialiste en neurologie et imagerie cérébrale, explique que « la plasticité du cerveau et sa capacité à récupérer est phénoménale et toujours un défi pour nous chercheurs. Après quatre mois, comme dans le cas de cette jeune femme, c’est tout à fait possible de revenir à la vie. Classiquement le coma ne dure pas plus de quelques semaines, ensuite, la personne rentre dans une phase que je préfère appeler ‘éveil non répondant’, au lieu de ‘coma ou état végétatif’ ». Après un traumatisme crânien, les capacités de reconstruction du cerveau demeurent mal comprises par les médecins. Toutefois « ce que l’on sait, c’est que la stimulation émotionnelle, comme une naissance, est très puissante », indique le Docteur Laureys. Ainsi dans le cas d’Amelia Bannan, sa famille a toujours créé un contact entre Amelia et son bébé, ce qui l’a « évidemment stimulée. Il est très important que les patients aient leurs proches près d’eux. Nous avons observé qu’une blague ou une chanson favorite peuvent déclencher le réveil », poursuit le médecin. Il rappelle aussi que « ce qui l’a sauvée avant tout, ce sont les médecins, les soins intensifs qui lui ont été prodigués, et le fait que son bébé ait été conservé en vie ».


Sources: 

Huffington post, Annabel Benhaiem (10/04/2017)