Des spermatozoïdes humains complets in vitro : première mondiale ou effet d'annonce ?



La société de biotechnologies Kallistem, basée à l'ENS de Lyon, a annoncé dans un communiqué de presse avoir réalisé une "première mondiale en fertilité masculine" en ayant obtenu "des spermatozoïdes humains complets in vitro". Il s'agit de développer un traitement thérapeutique pour les patients dont la "fertilité est menacée".

 

Ces spermatozoïdes humains complètement formés ont été produits à partir de biopsies testiculaires ne contenant que des cellules germinales immatures. Ils pourront être cryo-conservés "jusqu'au désir de paternité et alors utilisés en fécondation in vitro avec micro-injection".

 

Comme le précise le communiqué, "l'objectif de la société à cinq ans est de commercialiser ses technologies sous forme de licence auprès des industriels du marché de l’assistance médicale à la procréation (AMP), et également de les commercialiser en direct auprès de centres de reproduction privés et publics". Les études pré-cliniques devraient durer jusqu'en 2016 et les études cliniques devraient commencer en 2017.

 

Jean-Yves Nau relativise la "première mondiale" en rappelant les travaux de Jacques Testart et Jan Tesarik il y a 20 ans de cela, qui avait donné naissance à "un garçon sain de 3,5Kg" en août 1995. Il avait alors publié un article dans Le Monde (édition du 24 aout 1995) faisant état de "l'inquiétude" de certains "face au tabou brisé que constitue le franchissement de la membrane de l'ovule humain par l'instrument d'un biologiste". Et le généticien Axel Kahn avait estimé qu'une telle pratique était un "véritable essai d'hommes".

 


Sources: 

Le Quotidien du Médecin (Clémentine Wallace) 06/05/2015 - Blog de Jean-Yves Nau 06/05/2015