Covid-19, ou l’expérience de la fragilité humaine



Dans une interview pour RTS, Jean-Marie Lovey, évêque du diocèse de Sion en Suisse, analyse l’épisode de pandémie que traverse le monde. « On se croyait surhommes, on parlait de transhumanisme, comme si on avait déjà dépassé des limites extraordinaires. Et voilà que nous faisons l'expérience de la fragilité », déclare-t-il.

 

L’après-crise « pourrait être l'occasion de mettre l'accent sur le domaine de la fragilité. "Avec peut-être davantage de solidarité, d'attention et d'intégration des plus petits, de protection de la vie sous toutes ses formes" » espère-t-il.

 

 

Pour aller plus loin :

Covid-19 : se rappeler de « la profonde vulnérabilité humaine dans un monde qui a tout fait pour l’oublier »

Covid-19 : les droits des personnes handicapées en conflit avec la logique utilitariste

Projet de loi de bioéthique : une société progressiste sera celle qui « cherchera à s’enrichir de chacun »


Sources: 

RTS, Propos recueillis par David Berger (08/04/2020)