Covid-19 : Des Etats américains utilisent l’épidémie pour relancer la recherche sur les tissus fœtaux



En vigueur « depuis juin 2019 » « dans les centres fédéraux » (cf. Interdiction d’utiliser des tissus fœtaux issus d’IVG aux Etats-Unis : les chercheurs cherchent d’autres financements), le procureur fédéral de Californie, Xavier Becerra, estime que « l'impossibilité d'utiliser des tissus fœtaux "nuit à la capacité de notre pays de riposter au Covid-19" ». Il a ainsi décidé de prendre « la tête d'une coalition de procureurs d'une quinzaine d'Etats (Californie, New York, Virginie, Wisconsin, etc.) qui demandent au président Donald Trump et à son ministre de la Santé de "lever cette interdiction" », arguant que « le moment n'est pas à la politique ». Selon le procureur qui dit s’appuyer sur l’avis de scientifiques, l’utilisation de tissus fœtaux serait indispensable « pour développer un vaccin contre le nouveau coronavirus ».

 

Pour le président américain, l’objectif de cette interdiction est « de protéger la "dignité de la vie" ».

 

Pour aller plus loin :

Aux Etats-Unis, des états privilégient la lutte contre le coronavirus plutôt que l'avortement

Etats-Unis : Nouvelles restrictions concernant la recherche sur les fœtus humains

Recherche sur les tissus fœtaux : les Etats-Unis entendent limiter le financement public

Trafic d’embryons par le Planning Familial américain : 5 nouveaux chefs d’accusation portés contre les journalistes rejetés

Ventes illégales de fœtus : le Planned Parenthood indemnisé à hauteur de 2,3 millions de dollars

Ventes illégales de fœtus : les journalistes accusés d’atteinte à la vie privée des salariées du Planned Parenthood

 


Sources: 

AFP (26/03/2020) – Medical Press (AFP), 26/03/2020