Canada : le statut juridique de l'embryon en question



Le 26 avril 2012, la "motion" déposée par le député Stephen Woodworth fera l'objet d'un débat aux Communes. La question est la suivante : "Quand le fœtus devient-il un être humain?".
Pour le député, il est nécessaire de redéfinir le statut de l'être humain. En effet, selon la loi canadienne, "l'être humain est une personne née vivante". Si ce sujet est susceptible d'ouvrir un grand débat au Canada, c'est précisément parce que actuellement l'avortement y est légal et qu'il peut avoir lieu à tout moment de la grossesse.
Pour Sophie de Cordes, porte-parole de la Fédération du Québec pour le planning des naissances, cette "motion" est "une menace [...] pour le droit à l'avortement" et "l'accès à certaines formes de contraception". En effet, "si l'on considère le fœtus comme un être humain dès sa conception, cela veut dire que certaines méthodes comme [...] la pilule du lendemain et même le stérilet  pourraient être remises en question".
Mais pour Margaret Somerville, éthicienne médicale à l'Université Mc Gill, cette "motion" est doublement nécessaire: d'une part pour "rouvrir le débat sur l'avortement" et d'autre part parce que "l'enfant qui n'est pas né [...] a besoin d'une certaine forme de protection".


Sources: 

Cyberpresse.ca (Sylvie St-Jacques) 16/04/12