Chine : Le marché noir de la GPA en pleine expansion



En Chine, les couples en désir d'enfant sont de plus en plus nombreux à dépenser entre 45 000 et 126 000 euros sur le marché noir pour obtenir un enfant par gestation pour autrui. Le prix varie en fonction du sexe du bébé, des complications de la grossesse ou en cas de handicap.

 

La GPA est strictement illégale en Chine, de la transaction bancaire à la maternité de substitution en passant par le choix du sexe de l’enfant. Beaucoup de familles se tournent vers la GPA suite à l’assouplissement de la politique de l’enfant unique et de nombreux couples sont trop âgés pour concevoir un deuxième enfant. D’autres ont perdu leur unique enfant et souhaitent « le remplacer ».

 

Les gestatrices sont choisies dans les villages pauvres où « l’argent est bien accueilli ». Comme témoigne une femme de village « d’âge moyen » : « Ma petite-fille l’a fait plusieurs fois, ma fille aînée vient de livrer des jumeaux. Ma belle-fille est enceinte maintenant. […] Si vous pouvez ramener à la maison des centaines de milliers de yuans, quelle belle-mère irait se quereller avec sa belle-fille ? ».


Sources: 

BioEdge, Michael Cook (13/01/2018)

Photo : Pixabay