Cambodge : l'infirmière australienne condamnée à 18 mois de prison pour trafic de mères porteuses perd en appel



L’infirmière australienne condamnée en août par l’état cambodgien à 18 mois de prison pour pratique de GPA sur son sol (cf. Cambodge : l'infirmière australienne condamnée à 18 mois de prison pour trafic de mères porteuses ) a perdu en appel le 8 janvier. Elle devra purger l’intégralité de sa peine « jusqu’à l’été 2018 ».

 

L’australienne a « nié tout rôle d'organisatrice » et toute implication dans le recrutement des femmes cambodgiennes. Elle explique avoir « simplement pratiqué des soins aux femmes enceintes ».

 

Alors que la GPA est interdite au Cambodge, de même que dans ses pays voisins (cf. Des législations limitent le business autour des mères porteuses), le juge Kim Dany a estimé, lors de l’audience à la cour d'appel, que « la sentence est déjà clémente » étant donné ses crimes.


Sources: 

AFP (08/01/2018)