Californie : 111 suicides assistés en six mois



Le département de la santé publique en Californie a publié cette semaine son rapport annuel sur la fin de vie. Depuis le 9 juin 2016, la loi autorise le « suicide assisté » pour les adultes en phase terminale, et oblige le département à fournir un rapport annuel sur le nombre de prescription de produits létaux, et le nombre de personnes mortes par ce moyen (cf. La Californie légalise à son tour l’aide médicale à mourir). Ainsi dans ce premier rapport, qui couvre la période du 9 juin au 31 décembre 2016, 191 personnes ont reçu une prescription de produits létaux, 111 sont mortes suites à l’ingestion de ces produits et 21 sont mortes avant de les prendre. Sur ces 111 personnes, 88% avaient plus de 60 ans et 84% recevaient des soins palliatifs. Ces données ont été établies à partir des déclarations des médecins et des certificats de décès.

 

Les opposants à la loi se disent « préoccupés », ils estiment qu’elle va entrainer des « décisions hâtives », des « diagnostics erronés » et « un soutien décroissant pour les soins palliatifs ».

 

Note Gènéthique : Début juin, l’association Compassion and Choices a estimé pour sa part qu’en 1 an, plus de 500 prescriptions de produits létaux avaient été délivrées : Californie : un an après la légalisation de l'aide médicale à mourir, plus de 500 prescriptions.


Sources: 

Medical press, Julie Watson (27/06/2017)