Bientôt un prix Nobel pour le Planning Familial américain ?



La Fondation Lasker a remis son prix Bloomer Public Service 2017 au Planning Familial pour récompenser « sa promotion des soins de santé et d’éducation sexuelle ». Ce prix Lasker est souvent considéré comme prémisse du prix Nobel, et il pourrait engager le Planning Familial dans la course à un prix Nobel de Médecine ou de la Paix.

 

Cependant, si l’engagement de l’organisation dans la promotion de la contraception et de l’avortement pouvait s’avérer trop controversé, même pour le comité norvégien Nobel, le prix Lasker est considéré comme un clin d’œil à la polémique américaine qui oppose les Républicains qui veulent supprimer les fonds fédéraux alloués au Planning Familial, et le président Trump qui, de son côté, a promis de défendre le Planning Familial dans le cadre d’un plan de soin de santé qui doit contourner l’Obamacare.

 

Les liens entre la Fondation Lasker et le Planning Familial ne sont pas nouveaux puisque Mary Lasker, la deuxième épouse du philanthrope Albert Lasker, « avait fait un don à la American Birth League de Margaret Sanger ». Albert Lasker lui-même avait suggéré de changer le nom de l’organisation pour le rendre « plus acceptable pour le public américain ». 

 
Si le communiqué de la Fondation Lasker indique que « sans le Planning Familial, de nombreuses personnes n’auraient pas accès à des soins de santé abordables et de qualité », il omet la polémique de 2016 suscitée par les agissements du Planning Familial concernant les ventes d’organes de fœtus avortés (cf. Etats-Unis : Le Sénat américain confirme le rôle clé du Planning familial dans le trafic d’organes de fœtus).

 


Sources: 

BioEdge, Michael Cook (09/09/2017)