Bibliographie de la bioéthique

Procréation Médicalement Assistée - Manuel pour les jeunes

Fondation Jérôme Lejeune PMA-GPA
Fondation Lejeune - Gènéthique : https://www.fondationlejeune.org/nouveau-manuel-pma/
Octobre 2018
98 pages
Le manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune consacré à la Procréation Médicalement Assistée veut apporter des réponses scientifique, juridique et éthique claires et précises.   La PMA n’est pas un simple remède à l’infertilité des couples. Ce terme générique recouvre des méthodes cliniques de procréation qui visent à produire des enfants, notamment par  fécondation in vitro ou insémination artificielle, indépendamment de l’acte d’union sexuelle d’un couple. Derrière l’image du bonheur familial censé justifier la PMA, de nombreuses questions subsistent : que deviennent les embryons congelés ? Existe-t-il un « droit à l’enfant » ? Comment un nouvel eugénisme est-il en train de dessiner le visage des générations naissantes à travers la sélection embryonnaire et le dépistage préimplantatoire ?   Avec les quatre autres manuels de la collection (bioéthique, euthanasie, théorie du genre, Téléthon), ce document s’inscrit dans un calendrier de sensibilisation aux enjeux bioéthiques. Le nouveau manuel de bioéthique de la Fondation Jérôme Lejeune souhaite rappeler l’actualité de ces questions et l’urgence de leur apporter une réponse respectueuse de la vie et de la dignité humaine.   Pour le commander gratuitement ou le télécharger en ligne : Manuel PMA.

Un cri secret d'enfant d'Anne Schaub

Anne Schaub PMA-GPA
Les acteurs du savoir : http://lesacteursdusavoir.fr/Un-cri-secret-d-enfant/Un-cri-secret.html
Octobre 2017
310 pages
Un cri secret d’enfant. Anne Schaub dénonce les risques de graves conséquences de la GPA sur la construction identitaire et comportementale de la personne dans un livre poignant.   GPA : « On ne peut pas remplacer une souffrance d’adulte par une souffrance d’enfant »

En rouge et noir

Aude Mirkovic PMA-GPA
éditions scholae : http://editionscholae.fr/produit/en-rouge-et-noir-roman/
Août 2017
247 pages
Carole Pastorel, jeune avocate, souhaite porter plainte contre des sociétés américaines qui démarchent en France les clients potentiels en vue de réaliser des gestations pour autrui aux Etats-Unis. Elle sollicite l’aide de Jane Fontenay, maitre de conférences en droit privé, rencontrée à un colloque. Les deux deviennent rapidement amies et affrontent ensemble l’enquête sur les activités des sociétés américaines, les méandres de la procédure et la réticence du parquet à poursuivre des faits pourtant avérés. Elles découvrent encore l’hostilité de leurs mondes professionnels et une notoriété soudaine qui les propulse sur le devant de la scène où elles doivent affronter les débats d’idées dans des contextes souvent hostiles. Elles puisent dans leur amitié et la certitude d’agir pour un enjeu qui les dépasse l’humour et la détermination nécessaires pour aller jusqu’au bout.   Un roman sympathique, des personnages attachants, une intrigue bien ficelée : un livre qui séduira un large public désireux de se divertir sans perdre son temps ni sa bonne humeur.

Master-Class Sciences et éthique, des fondements à la pratique

Fondation Jérôme Lejeune Tous les autres thèmes
Fondation Lejeune : https://www.fondationlejeune.org/master-class-bioethique/
Juillet 2017
5 pages
Formation d’expertise pour les professionnels de la santé, et chercheurs, juristes, philosophes. Niveau minimum requis : BAC + 3, et étudiant en médecine dès la 1ere année Du 3 octobre 2017 au 10 avril 2018 54H de cours – 3 mardis soir/mois (20H-22H) + 2 samedis /semestre (9h-17h) Lieu : Sur Internet ou à la fondation Jérôme Lejeune (37 rue des Volontaires 75015 Paris) Certification possible Pour s’inscrire et s’informer : centrebioethique@fondationlejeune.org

Bioéthique, quelle politique pour la France ?

Fondation Jérôme Lejeune Tous les autres thèmes
Fondation Jérôme Lejeune : https://www.fondationlejeune.org/transgressions-bioethiques-quinquennat-fondatio...
Avril 2017
92 pages
A l’occasion de l’élection présidentielle, la Fondation Jérôme Lejeune publie un document de référence - accessible en ligne - pour : INFORMER des mesures bioéthiques observées depuis 2012 sur des thèmes qui ont marqué l’actualité : avortement, procréation médicalement assistée, euthanasie, recherche sur l’embryon, GPA, don d’organes, eugénisme et trisomie 21. DÉCRYPTER ces enjeux par des experts. FAIRE DES RECOMMANDATIONS pour les prochains responsables politiques.

Femme 2.0 - Féminisme et transhumanisme : quel avenir pour la femme ?

Laetitia Pouliquen Transhumanisme
http://saintlegerproductions.fr/Livres/Femme2.0/Femme2.0.html
Janvier 2017
176 pages
Femme 2.0 Féminisme et Transhumanisme : quel avenir pour la femme ?   « 2.0 » : cette formule branchée vient du « web 2.0 » ou web « collaboratif » qui, avec les réseaux sociaux, a démocratisé la liberté d’expression. Elle est employée à toutes les sauces. Notamment par les mouvements féministes. Pour eux, la « femme 2.0 » n’est plus seulement la mère de famille au foyer, mais une femme surdiplômée, au cœur de la vie sociale, économique et politique, pas seulement une femme connectée, mais une femme « actrice » qui a pris son destin en mains, face aux hommes.   Mais à quel prix est-elle devenue cette « surfemme » ! Souvent au prix de son identité féminine, à force de vouloir égaler l’homme en tous points, comme le montre Laetitia Pouliquen, mère de famille, femme d’affaires et chercheuse à la Harvard Business School. La « conquête » de l’égalité s’est faite, pour la femme, à travers trois « agendas politiques » entrelacés.   Tout d’abord l’agenda féministe, ou « Mon corps m’appartient » : pilule contraceptive (1956), dépénalisation de l’avortement (loi Veil, 1975), Procréation Médicalement Assistée (PMA), avec Fécondation in Vitro (FIV), Diagnostic préimplantatoire (DPI), Gestation pour Autrui (GPA) qui sous-traite la maternité… Bref, « un enfant si je veux, quand je veux », jusqu’à se libérer de la sexualité, s’affranchir de la fécondité et « désenfanter » l’humanité.     Le deuxième agenda politique (à partir de la Conférence de Pékin, 1995) est celui de l’idéologie du Gender, qui dissocie le corps du sexe, en niant les différences sexuelles qui seraient des constructions sociales. Le sexe ne dit plus rien de la personne : il y aurait un genre masculin, un genre féminin et un genre neutre, selon le désir de chacun. La théorie du Queer va plus loin encore, en refusant la distinction homme/femme.   Nouvelle étape de la déconstruction de l’être humain, elle fait partie intégrante du concept de transhumanisme et de posthumanisme, le troisième agenda politique. Lequel vise à faire accéder l’être humain à une condition quasi surhumaine, grâce aux technologies NBIC (Nano, Bio, Informatives, Cognitives). La femme 2.0 serait une sorte de Cyborg, une femme-machine, aussi performante qu’un ordinateur, mais sans âge, sans sexe… et sans âme. Elle n’a plus de fécondité naturelle, n’est plus mère, plus épouse, ne possède plus ni famille, ni rôle social spécifique à son identité féminine faite de don de soi. Finalement, est-elle encore une femme ?   « Le génie féminin est à l’œuvre dans le monde », affirment les philosophes Edith Stein et Luisa Muraro. C’est pourquoi il est urgent de reconstruire l’identité féminine en morceaux.

Pages