Belgique : Des laissez-passer délivrés au compte-goutte pour les bébés nés par GPA à l’étranger



Plusieurs couples belges ont fait appel à des mères porteuses en Ukraine. Une fois les enfants nés par GPA, pratique légale en Belgique, ils n’ont toutefois pas obtenu de laissez-passer pour rentrer avec eux. Certains ont du « rester deux mois sur place », d’autres « cinq mois » et se sont vus « expulsés » d’Ukraine où ils étaient devenus illégaux, devant « laisser leur enfant à une nounou avant de revenir avec d’autres documents ».


Sources: 

Sud Info (9/02/2018)