Belgique : coup de projecteur sur les soins palliatifs



Les soins palliatifs font parler d’eux en Belgique ces jours-ci : 6 millions d’euros ont été alloués à la mise en place de l’Advance Care Planning[1], élargissement des conditions d’accès et grande campagne de sensibilisation, à destination aussi bien des soignants que des citoyens. Le Parlement a auditionné des experts le 16 octobre dernier pour un « bilan des besoins urgents », suite au rapport sur les soins palliatifs en 2017. Ces experts ont insisté sur la nécessité d’augmenter le nombre de lits, sur la pénurie de médecins formés et leur rémunération insuffisante, sur la nécessité de formations reconnues, et sur la surcharge de travail des équipes de soins palliatifs à domicile.

 

De son côté, la Fédération Bruxelloise Pluraliste de Soins Palliatifs et Continus (FBSP) a été auditionnée le 6 décembre dernier. Elle a interpellé les pouvoirs publics au sujet des soins palliatifs pédiatriques, « pour les rendre plus accessibles et mieux intégrés dans l’offre de soins actuels ». Elle propose notamment de :

  • Renforcer les moyens financiers,
  • Former aux soins palliatifs pédiatriques tous les acteurs en pédiatrie,
  • Apporter un meilleur soutien aux structures extra hospitalières,
  • Introduire des heures de cours de soins palliatifs pédiatriques pour tous les futurs médecins et infirmiers.

 

L’accompagnement de la fin de vie, tant chez les enfants que chez les personnes âgées, est un défi grandissant. Les législateurs belges seront-ils à la hauteur de l’enjeu ?

 

Pour aller plus loin :

Les soins palliatifs sous-financés en Belgique

En Belgique, regards sur les soins palliatifs pédiatriques


Sources: 

Institut Européen de Bioéthique (05/12/2018)