Avortement en Grande-Bretagne : vers un projet de loi permettant l’objection de conscience des professions médicales ?



Un projet de loi étendant les droits à l'objection de conscience à tous les professionnels de la santé a été qualifié d’« inutile » par les militants pro-avortement en Grande-Bretagne.

 

Les partisans du projet de loi, soutenus par la sénatrice nord-irlandaise Nuala O'Loan, ont insisté sur le fait que leur objectif n'était pas de restreindre l'avortement, mais de maintenir la liberté de croyance et de religion dans les hôpitaux depuis la décision de la Cour suprême en 2014 : « Si vous obligez les gens à faire des choses qu'ils jugent moralement inacceptables, leur intégrité en tant que professionnel des services de santé serait gravement compromise ».

 

Ce projet de loi doit être examiné vendredi 23 mars. S'il est adopté, il permettra aux médecins, infirmiers, sages-femmes ou même pharmaciens de refuser non seulement de participer aux avortements, mais aussi à tout travail préparatoire indirect, comme la délégation de collègues ou la prise en charge post-opératoire.

 

En plus de l'avortement, le projet de loi permettrait également aux professionnels de la santé de refuser de participer à des actes d’euthanasie et à la recherche sur l’embryon.


Sources: 

The Guardian (21/3/2018)