Aux Etats-Unis, un père de famille en fin de vie s’oppose à l’aide médicale à mourir



En mai 2014, J.J. Hanson, marié et père de deux enfants, a appris qu'il avait une tumeur au cerveau de stade 4, un glioblastoma multiforme, et qu'il n’avait plus que quatre mois à vivre.

 

Malade, il est devenu président du Patients Rights Action Fund, association qui a récemment publié deux vidéos dans lesquelles il s’oppose à la légalisation de l’aide médicale à mourir. Il témoigne avec simplicité de ses réflexions : « Serait-ce plus facile si j’abandonnais ? Si je disais simplement : c'est trop lourd pour ma famille, la douleur est difficile, je ne veux pas faire face à ça? (…) Et si je disais juste que j'en ai assez et que j'arrête ? »

 

En décembre, J.J. Hanson est décédé des suites de sa maladie. Il avait à 36 ans. Sa famille a expliqué qu'il avait passé ses derniers jours à s'opposer à l'aide à mourir et, qu’au contraire, il avait plaidé pour de meilleurs soins de fin de vie.

 

« Chaque jour est un cadeau », disait-il dans la vidéo de 2015. Son épouse Kristen a déclaré qu’elle désirait diffuser son « message d’espoir » : « Toujours garder espoir. Même lorsque vous vous sentez à bout, l'espoir d'avoir un moment précieux avec votre famille sans douleur ni souffrance est toujours là », a-t-elle rappelé la semaine dernière.