Au Royaume Uni, la Cour Suprême autorise l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation des patients en état végétatif



La Cour Suprême du Royaume Uni vient de trancher : lorsque les familles et les médecins seront d'accord, le personnel médical sera en mesure d'enlever les tubes d'alimentation des patients en état végétatif permanent ou de conscience minimale, sans demander une autorisation légale à la Cour de Protection. Lady Black a jugé qu'il n'y avait pas violation de la Convention des Droits de l'Homme.

 

Auparavant, la Cour de protection devait statuer au cas par cas, processus long et onéreux pouvant prendre des mois, voire des années.

 

Cette décision pourrait avoir un impact sur les milliers de familles dont les proches sont dans un état végétatif. On estime que 1 500 nouvelles personnes sont concernées chaque année en Angleterre et au Pays de Galles, et que 24 000 patients seraient actuellement dans un état végétatif ou de conscience minimale au Royaume-Uni.

 

Les opposants de l’aide à mourir ont regretté dans un communiqué que ces patients végétatifs « allaient effectivement mourir de faim et être déshydratés à mort ».

 

Pour aller plus loin :

 

L’association médicale mondiale toujours fermement opposée à l’euthanasie et au suicide assisté

L’arrêt d’alimentation et d’hydratation est un « suicide assisté »

Grande-Bretagne : Les médecins maintiennent leur opposition au suicide assisté


Sources: