Au Québec, les patients âgés seront-ils réanimés en cas de pénurie de masques ?



Une directive exceptionnelle du Groupe de Santé Sedna, gestionnaire d’un vingtaine de résidences pour personnes âgées au Québec, a suscité la réaction indignée des soignants. Dans un communiqué interne, le personnel médical était invité à « ne plus pratiquer la manœuvre de réanimation cardiorespiratoire (RCR) et la ventilation manuelle à ses résidents en arrêt cardiorespiratoire atteints ou soupçonnés d’être atteints de la COVID-19 en cas de pénurie de masques N95 ». La directive a été retirée dès le lendemain à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux.

 

Pour le ministère, la mauvaise interprétation d’une directive « pourrait être à l’origine de la bévue ». Le document recommande effectivement « de ne de ne pas ventiler le patient, ni de faire du bouche-à-bouche, mais plutôt d’utiliser immédiatement un défibrillateur ». Le Groupe affirme que la consigne « n’a jamais été appliquée et qu’il n’y a pas de pénurie de masques N95 dans les résidences en question ».


Sources: 

Le Devoir, Magdaline Boutros (07/04/2020)