Arkansas : l’interdiction de l’avortement médicamenteux levée provisoirement



Alors que la Cour Suprême Américaine a validé il y a trois semaines la loi sur l’avortement en Arkansas (cf. Arkansas : la Cour Suprême américaine confirme la loi très stricte limitant les avortements médicamenteux ), la juge Kristine Baker a de nouveau bloqué la loi par le biais d’une « ordonnance temporaire de 14 jours ». Elle estime que depuis l’adoption de ladite loi les circonstances ont changé et qu’il convient de les ré-étudier.

 

Le procureur général Leslie Rutledge est « déçue de la décision du juge » car, pour elle, la loi « protège la santé des femmes enceintes », a déclaré la porte-parole Jessica Ray. Elle estime que cette décision permet au Planned Parenthood et à Little Rock Family, la dernière clinique d’avortement de l’Arkansas, de réaliser des IVG médicamenteuses « sans le filet de sécurité nécessaire aux femmes vivant des situations d'urgence et des complications ».


Sources: 

Washington Times, Kelly P. Kissel (18/06/2018)