Une résolution du Parlement Européen dénonce la politique chinoise relative aux avortements forcés



 Après la médiatisation et les nombreuses réactions concernant une jeune femme chinoise "forcée d’avorter à sept mois de grossesse, faute de pouvoir payer l’amende pour non respect de la politique de l’enfant unique", le Parlement Européen a souhaité réagir.  Ainsi, "dans une résolution adoptée à Strasbourg, […] [le Parlement] ‘dénonce avec vigueur’ cette décision des autorités chinoises et ‘condamne de manière générale la pratique des stérilisations et des avortements forcés, en particulier dans le contexte de la politique de l’enfant unique’ ".     
Les députés européens déplorent donc que "la politique chinoise de l’enfant unique se tradui[se] par une multiplication des avortements illégaux sélectifs en fonction du sexe du fœtus, créant un déséquilibre entre le nombre d’hommes et de femmes".
 


Sources: 

Romandie.com 05/07/12 - AFP 05/07/12