Un site institutionnel pour "le droit à l'avortement"



Créer un site institutionnel "clair et volontariste en faveur du droit à l'avortement", voilà ce que préconise le rapport du Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) remis ce jour à la ministre des Droit des femmes. La raison est avouée, le rapport demande à la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, de mettre en place des outils institutionnels pour "contrebalancer la forte influence des anti-IVG" qui délivrent sur internet "une information fallacieuse" sur des sites trop bien référencés "à l'apparence neutre, voire institutionnelle". Parce que le HCEfh considère que l'accès à une information "de qualité" sur le "droit à l'avortement" est "un droit non garanti" du fait d'une "information publique [...] trop peu visible", il recommande dans son rapport de mettre en place un "site institutionnel destiné aux femmes et professionnels", "un numéro national "guichet unique" anonyme et gratuit", "une équipe de veille et d'animation", et enfin, "d'organiser la première campagne nationale d'information dévolue notamment à la question du droit à l'avortement" sur le thème "sexualité, contraception, avortement".

 

Ce rapport du HCEfh sera suivi, le 21 octobre prochain, d'un rapport global portant sur l'accès à l'interruption volontaire de grossesse (IVG).
Pour rappel, près de 40% des Françaises ont recours à une IVG dans leur vie, et 225 500 avortements sont pratiqués chaque année en France, et intégralement remboursés depuis janvier 2013.


Sources: 

 AFP 13/09/2013