Maroc : l’arrivée du "navire-avortement" suscite des réactions



Selon un communiqué transmis à l’AFP par le Mouvement alternatif pour les libertés individuelles (Mali), "le 'navire-avortement' arrivera [au Maroc], au port de Smir, jeudi 4 octobre à 13h " (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 02/10/12).
A l’égard de cette initiative, "l’attitude des autorités […] reste inconnue". Mais "selon le quotidien Le Soir Echos, une source au sein du ministère de la communication a qualifié cette venue de ‘non-évènement’". En outre, l’AFP précise que "la démarche était en tout cas critiquée dans les médias marocains".

Selon Abdelmalik Zaza, un avocat cité par At Tajdid, le quotidien du parti islamiste au pouvoir, le PJD, "la loi marocaine interdit l’avortement. L’identité religieuse du Maroc fait que c’est interdit (…). Le gouvernement ne peut pas autoriser la venue de ce bateau".
Réagissant également, le président de l’association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin (Amlac), Chafik Chraïbi, a précisé à l’AFP : "C’est provocateur et ça n’est pas dans l’intérêt de la femme. C’est symbolique mais je ne pense pas que ce soit la bonne approche. La seule manière de faire avancer les choses, c’est par la sensibilisation et le plaidoyer auprès des responsables politiques".


Sources: 

AFP 03/10/12